Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Mettre des heures à vous endormir le soir, se réveiller la nuit sans parvenir à vous rendormir ou avec beaucoup de difficultés, être sujet aux  réveils nocturnes qui laissent fatigués dès le matin, se réveiller beaucoup trop tôt, faites des cauchemars régulièrement. C’est le lot quotidien de nombreuses personnes dont vous faites peut-être partie

En effet, selon l’Inserm, entre 15 et 20% des français sont touchés par des troubles de sommeil. Et 45% des 25/45 ans estiment dormir moins que ce dont ils ont besoin.

Il arrive parfois que l’insomnie et les autres problématiques liées au sommeil résultent de troubles de santé mentale ou de maladies. Dans ce cas, c’est le médecin qui vous suit pour votre pathologie qui saura vous aider.

Mais dans la plupart des cas, c’est le stress et l’anxiété qui nous empêchent de nous laisser aller pleinement et correctement dans les bras de Morphée.

Avez-vous remarqué que les journées ou vous avez eu à vous débattre avec diverses situations, vous avez moins bien (ou d’ailleurs pas du tout) dormi ?

Le combo « stress-anxiété-sommeil » n’est pas l’alliance idéale pour aborder nos nuits sereinement. En effet, ce qui se passe dans la journée est intimement lié avec la qualité de notre sommeil et vice versa.

Pour faire court, voici une petite définition de nos deux anti-sommeil :

Le stress est une réaction normale de notre organisme dont l’objectif est de mobiliser notre énergie et garder notre corps en alerte pour nous adapter à une situation que nous percevons comme inhabituelle. Les situations d’urgence au travail, la charge mentale domestique, etc.

L’anxiété est le fait d’anticiper une situation pénible. Elle s’accompagne d’un sentiment désagréable d’appréhension. Le sommeil est souvent générateur d’anxiété quand il est compromis à plus ou moins long terme.

Un mauvais sommeil entraîne des difficultés de fonctionnement durant la journée : problèmes de concentration et d’attention, de d’irritabilité, etc. Problématiques qui à elles seules créent des situations stressantes ou une appréhension quotidienne.

D’autre part, le stress que nous vivons en journée perturbe la qualité de notre sommeil.

Un stress trop important, un cumul de situations stressantes ou encore un stress qui dure dans le temps, ont de fortes répercussions négatives sur nos nuits mais aussi sur notre vie en général.
Le stress peut devenir chronique et l’anxiété également.

Ce cercle vicieux finit souvent par créer un stress supplémentaire au moment ou nous avons besoin de calme pour aborder sereinement notre nuit.
En effet, à force de cumuler les nuits difficiles, les réveils précoces ou les insomnies, nous finissons par devenir anxieux à l’idée d’aller nous coucher.

L’hypnose est efficace pour retrouver un sommeil sain et réparateur car elle permet de transformer ce cercle vicieux en cercle vertueux.

Tout est bon pour bien dormir !
Créer des sas de décompressions permettra d’augmenter vos chances d’améliorer votre sommeil

L’hypnose et l’auto-hypnose

Ces deux pratiques sont particulièrement efficaces dans les cas ou les problèmes de sommeil résultent de ce type de facteurs psychologiques.

L’hypnose est un état entre veille et sommeil permet de relâcher profondément son mental et son corps. Aller se coucher détendu c’est se donner la possibilité d’un endormissement plus facile et d’un sommeil plus serein.

L’auto-hypnose à les même vertus que l’hypnose à ceci près qu’elle se pratique seul, en où et quand vous voulez. Elle peut se révéler une aide précieuse s’accorder un moment de calme avant le coucher.
Vous pourrez l’apprendre auprès d’un hypnothérapeute en quelques séances.
Pratiquer l’auto-hypnose c’est apprendre à son mental et à son corps à se détendre.

La méditation

Cette pratique à fait ces preuves ; aussi bien auprès des pratiquants qui y trouvent toutes sortes de bénéfices que dans la littérature scientifique qui à su prouver ses bienfaits.
Avec la méditation vous vous attaquerez aux pensées parasites et à la charge mentale qui vous empêchent de dormir la plupart du temps.

Le moment de calme avant le coucher

Pourquoi certaines personnes lisent dans leur lit le soir ?
Et oui, c’est un moment de transition qui sépare votre journée de votre nuit. Ça induit le calme dont on a tous besoin avant de s’endormir. Mais vous pourriez tout aussi bien faire du tricot ou colorier un mandala…

Faire du sport régulièrement

Parce que ça aide à bien dormir. Et plus précisément, cela accroît la quantité du sommeil lent et profond qui favorise le sommeil réparateur.

A partir de 20 à 30 minutes de pratique de sport on commence à libérer des hormones du bonheur, dont l’endorphine qui est aussi l’hormone de la relaxation et du bien-être.
Avec le sport on combat donc le stress et l’anxiété et on apaise les frustrations.

Brûler des calories favorise la fatigue et par extension l’endormissement.

Et pour celles et ceux qui n’aiment pas le sport, il vous reste quand même le yoga ou les pilâtes qui font partie des sports doux.

Vous voulez retrouver votre meilleur sommeil définitivement et rapidement grâce à l’hypnose ?